Les Profils Investisseurs en Bourse


Forex Qu'est ce qu'un profil investisseur ?

Le profil investisseur est un élément primordial dans la gestion de portefeuille. Il permet au gestionnaire de connaître les attentes, les objectifs, l'aversion au risque, l'horizon de placement de son client. En fonction du profil de l'investisseur, le gestionnaire va orienter sa gestion entre les différentes classes d'actifs (actions, obligations, monétaires, produits dérivés...).

Les profils investisseurs peuvent être regroupés en 3 catégories : prudent, équilibré ou dynamique.

Les différents placements choisis par le gestionnaire vont également dépendre de l'investissement initial de son client. Plus l'apport initial est important, plus le gestionnaire pourra diversifier les investissements et donc réduire le risque. Une somme de départ trop faible est également désavantageuse du fait des frais de transactions qui vont imputer plus fortement la performance réalisée. Dans tous les cas, cette somme doit correspondre à l'argent dont le client n'a pas le besoin immédiat.

La démarche d'établir son profil investisseur doit être également réalisée par l'investisseur lui même dans le cas ou celui ci souhaite intervenir directement sur les marchés financiers. Une directive MIF  (Marchés d’instruments financiers) a d'ailleurs été mise en vigueur afin de contraindre les courtiers à apporter toute l'aide nécessaire à leurs clients (explications des produits, conseils en investissement, profils investisseurs...).

Forex Aversion au risque (choix des produits) :

L'aversion au risque est un comportement économique face au risque. Chaque investisseur à une aversion au risque différente. Cette aversion va influer considérablement sur les choix d'investissements. Certains préfèrent gagner peu en étant sur de gagner alors que d'autres préfèreront gagner beaucoup mais sans en être sur. En d'autres termes, certains investisseurs vont chercher à éviter le risque, d'autres à en prendre modérément et les autres vont être à la recherche du risque et donc de la performance.

L'aversion au risque va déterminer la classe d'actifs dans lequelle une personne va investir. En bas de l'échelle, on trouve les produits monétaires (ce sont les comptes courants, les assurances vies...). Ensuite, viennent les obligations. Les obligations doivent toutefois être traiter avec prudence car selon le type, le risque est plus ou moins élevé. A un niveau de risque supérieur, on retrouve les actions. Enfin, en haut de l'échelle, il y a les produits dérivés qui sont à fort effet de levier.

Plus le risque est important, plus la rentabilité est forte. En contrepartie, les chances de perdre tout ou partie de son capital sont plus importantes.
aversion au risque - bourse

Forex Horizon de placement (scalper, day trader + age) :

L'horizon de placement entre également dans le choix du type d'actif. Si l'horizon de l'investisseur est court terme et qu'il souhaite dégager une rentabilité significative, il devra choisir des produits à risque telles que les actions ou les produits dérivés. A l'inverse, si l'horizon de placement est long terme, l'investisseur aura le choix du type d'actif et pourra davantage diversifier son portefeuille.

L'âge de l'investisseur va rentrer en compte dans la détermination des objectifs de l'investisseur. Dans la vie, on peut distinguer 3 grandes périodes :

-  moins de 35 ans : L'investisseur cherche à se constituer un capital. L'aversion au risque sera généralement importante du fait que l'investisseur ne veut surtout pas perdre ses économies. Toutefois, l'envie de se construire un patrimoine important prend parfois le dessus.

- De 35 à 55 ans : L'investisseur cherche à faire croître son patrimoine et va donc être plus apte à prendre des risques. L'horizon de placement est davantage long terme et permet donc une prise de risque supplémentaire.

- Plus de 55 ans : L'investisseur va chercher à protéger son capital et son aversion au risque va donc être plus grande. Il va donc davantage se tourner vers des produits monétaires ou des obligations.

profils des traders
L'horizon de placement va également dépendre d'un autre facteur, le temps disponible. Plus un investisseur dispose de temps pour traiter sur les marchés boursiers, plus il prendra de risque. Si l'investisseur dispose de beaucoup de temps, il va le plus souvent s'essayer à de nouveaux produits plus risqués (produits dérivés) et donc la durée de placement va être réduite. En revanche, un personne qui n'a pas le temps de surveiller les marchés boursiers va laisser porter ses trades plus longtemps. C'est le cas par exemple du père de famille qui va couper ses positions uniquement si il a besoin de liquidités.

Enfin, le dernier facteur qui influe sur la durée de détention est la résistance au stress. Plus la résistance au stress est faible, plus l'horizon de placement sera long terme. En effet, pratiquer du scalping (passer une multitude d'ordres dans la journée pour profiter de faibles écart de cotations) est une activité très stressante. Peu de personnes sont faites pour ce type de trading.

On trouve ensuite comme investisseurs résistants au stress les day traders (clôture des trades à la fin de la journée), les swing traders (qui cherchent à capter des mouvements de tendances et sortent de positions pendant les phases de correction), l'investisseur classique (qui passera quelques trades par mois) puis en dernier, les pères de famille (qui cherchent à éviter le stress).

Forex Les différents profils investisseurs :

- Prudent : Le profil prudent convient aux investisseurs qui ont une forte aversion au risque. L'investisseur n'est pas prêt à perdre une partie de son capital. Le plus souvent, ce sont des pères de famille qui ont ce type de profil. Le gérant va alors investir essentiellement dans des produits monétaires et obligataires. Les rendements seront donc faibles. Pour dynamiser un peu le portefeuille, 25% va être investit sur les marchés actions. Les actions choisies feront partie de pays ou zone géographiques déjà développés. Aucun investissement ne sera par exemple fait dans les pays émergents qui comporte un niveau de risque trop élevé. La volatilité du portefeuille sera donc faible.

- Equilibré : Le profil équilibré regroupe les investisseurs qui ont une sensibilité moyenne face au risque. Ils sont prêts à perdre une partie de leur capital pour atteindre un niveau de rendement satisfaisant. Il s'agit donc pour le gérant de trouver un équilibre entre sécurité et performance. Pour cela, il va investir la moitié du portefeuille dans des Sicav monétaires et obligataires et l'autre partie sur les marchés actions (à travers des OPCVM mais également en direct). La volatilité du portefeuille est donc plus élevé que sur le profil prudent.

- Dynamique : Le profil dynamique concerne les investisseurs qui recherchent avant tout la performance au détriment de la sécurité de leur capital. Leur aversion au risque est donc faible. Ces investisseurs cherchent à faire croître de manière importante leur patrimoine et sont prêts pour cela à perdre une grande partie de leur capital de départ. Une large part du portefeuille (envrion 75%) sera investit sur les marchés actions. Le gérant va intégrer dans le portefeuille des actions "growth" (de croissance) qui présentent un risque important mais peuvent générer un rendement important. Il va par exemple investir une part dans les pays émergents. La volatilité du portefeuille sera donc importante. Afin de réduire l'exposition au risque, le gérant va également investir 25% dans des produits monétaires et obligataires.
Ils en parlent sur le forum
Posté le : 07/12/16 - Bipolarité des marchés : Des gains à portée de main ! Par le broker Alvexo
Posté le : 06/12/16 - Nouveau coup dur pour les courtiers britanniques
Posté le : 06/12/16 - Le PIB australien sera t’il en contraction pour la première fois depuis 5 ans ?
Posté le : 06/12/16 - De l’huile d’olive sur le feu de la crise européenne
Posté le : 06/12/16 - Un « pari asymétrique » comme il en arrive très peu dans une vie
Posté le : 05/12/16 - La Fed ne renonce pas à sa « guerre contre les marchés »
Posté le : 05/12/16 - Parasitocratie, Malveillance ou incompétence ?
Posté le : 05/12/16 - Risque d’explosion à prendre au sérieux avec le gaz naturel !
Posté le : 02/12/16 - L’inflation peut-elle vraiment décoller malgré le chômage ?
Posté le : 01/12/16 - Les acteurs du marché des changes
Posté le : 30/11/16 - Total, un titre qui peut changer la donne
Posté le : 30/11/16 - L’euro face au risque politique du référendum italien
Posté le : 30/11/16 - Le cadeau d’arrivée de Trump, livré avec détonateur
Posté le : 29/11/16 - Une prochaine pénurie de dollars ?
Posté le : 28/11/16 - Pourquoi Viktor Orbán compte
Posté le : 28/11/16 - Calendrier de la semaine : Retour de la volatilité ?
Posté le : 24/11/16 - Vidéo - Dans la peau d'un trader reconnu, comment mettre en place son plan de trading ?
Posté le : 24/11/16 - Qu’attendre de l’Etat face à la révolution numérique ?
Posté le : 24/11/16 - En voiture tout le monde ! Le Trump Express va partir…
Posté le : 24/11/16 - La remontée des taux longs peut tout changer