L’inflation est la hausse générale des prix. Bien que la plupart des consommateurs voient l’inflation comme le mal incarné, l’inflation est parfois bienfaisante. Mais, avant de nous pencher sur les conséquences de l’inflation, étudions dans un premier temps ses causes.

Les causes de l’inflation :

– L’inflation monétaire : L’inflation est alors du à l’augmentation de la masse monétaire (billets, pièces, dépôts à vue, bons du trésor…) par la banque centrale qui émet des billets de banques. Les raisons de cette création sont expliquées dans la fiche dédiée à la création monétaire. La banque centrale n’est pas l’unique responsable de l’inflation monétaire, les banques commerciales ont elles aussi un rôle très important de part les crédits qu’elles octroient aux divers agents économiques (particuliers, entreprises).

On considère que ce type d’inflation est lié à la mauvaise gestion de l’Etat qui recourt souvent à la technique de la « planche à billets » afin de réduire le montant de la dette publique à rembourser.

– L’inflation par les coûts ou encore l’inflation importée : L’inflation est alors du à l’augmentation du prix des matières premières importées qui se répercutent dans le prix de vente du produit final. Prenons l’exemple d’un pneu qui est fabriqué à base de pétrole. Si le cours du pétrole augmente, alors l’entreprise créatrice de pneus se retrouvera avec des coûts de fabrication plus importants et devra donc répercuter cette hausse dans le prix de vente de ses pneus. L’entreprise peut certes absorber une part de la hausse des cours des matières premières mais si la hausse est trop importante, il lui est alors très difficile de maintenir ses prix de vente.

– L’inflation par la demande : L’inflation est alors du à un déséquilibre entre l’offre et la demande d’un certain produit. En effet, si la demande est supérieure à l’offre, alors les prix augmenteront mécaniquement afin qu’un point d’équilibre soit trouvé. Si l’offre est incapable de répondre à la demande, alors la rareté du produit fera que les prix pourront continuer d’augmenter ce qui créera donc de l’inflation.

– L’inflation par l’indexation : L’inflation est alors du à l’indexation du prix de certains produits aux prix de produits intermédiaires nécessaires à sa fabrication. Reprenons notre exemple des pneus afin de facilité votre compréhension. Si le prix de vente des pneus augmente, alors le prix de vente d’une voiture neuve est susceptible d’augmenter lui aussi étant donné que les pneus font partie intégrante des coûts de la voiture.

– L’inflation par un manque de confiance en la monnaie : La monnaie que l’on utilise tous les jours n’a de valeur que la confiance qu’on lui accorde. Sur les marchés financiers, le manque de confiance en une monnaie se traduit par la chute de son cours de change. Si par exemple les investisseurs sont méfiants envers l’euro pour x raisons, alors l’euro va se déprécier fasse aux autres monnaies. En perdant de sa valeur, cela va favoriser l’inflation. En, effet, il faudra par exemple payer plus chère en euros pour importer des produits des Etats Unis.

– L’inflation par la politique monétaire : La baisse des taux directeurs par la banque centrale augmentent mécaniquement l’inflation. En effet, d’une part la monnaie va se déprécier du fait du phénomène du carry trade (devise moins rémunératrice) et d’autres parts, les banques commerciales vont emprunter massivement auprès de la banque centrale (le cout de l’argent étant moins élevé). De plus, les banques commerciales vont elle-même prêter davantage aux acteurs économiques ce qui créera d’autant plus d’inflation.

Les causes inflationnistes sont donc multiples et il est difficile de réduire l’inflation à un seul et unique facteur.

Les conséquences de l’inflation :

– Hausse des salaires : Dans la plupart des pays développés, les salaires sont indexés sur le niveau des prix. Ainsi si l’inflation est de 3% alors les salaires augmenteront eux aussi théoriquement de 3%. Il n’y a donc pas de perte de pouvoir d’achat. On peut toutefois émettre une critique à ce sujet. En effet, le calcul de l’indice des prix (sur lequel sont indexés les salaires) est souvent faussé. Dans le calcul de cet indice, les biens de consommations dits nécessaire ont beaucoup plus d’importance que les autres dépenses que l’on peut effectuer. Les loyers représentent par exemple une part minime dans cet indice alors que c’est l’un des budgets principaux des ménages. A l’inverse, l’évolution du prix des produits alimentaires joue lui un rôle prépondérant. Il y a donc une différence entre l’inflation réelle et l’inflation ressenti.

Si les salaires augmentent plus vite que les prix, alors les ménages s’enrichissent. A l’inverse, si les salaires augmentent moins vite, alors il y a une perte de pouvoir d’achat.

– Allégement de la dette pour les débiteurs : 1 euro aujourd’hui ne vaut pas un euro de demain. En cas d’inflation, 1 euro de demain vaudra moins que l’euro d’aujourd’hui. Ainsi, si vous avez un emprunt bancaire à taux fixe, le montant à rembourser chaque mois sera identique mais cela représentera une part moindre dans votre budget. C’est d’ailleurs une des raisons qui amène les Etats Unis à souvent recourir à une création importante de monnaie. L’inflation du à cette création réduit le poids de la dette publique que l’Etat doit rembourser à ses créanciers.

A l’inverse, il y a perte d’une partie de la valeur de la dette pour les créanciers qui vont se faire rembourser le montant de leur créances avec une monnaie qui aura moins de valeur qu’au moment ou l’opération de prêt à été effectué.

De même, les ménages ayant souscrit à un emprunt à taux variables vont eux subir les effets d’une hausse de taux par la banque centrale si celle ci décide d’augmenter ses taux directeurs. L’emprunteur à taux variable aura alors un pourcentage d’intérêt plus important à rembourser qu’au moment ou le prêt lui a été accordé.

– Favorise les exportations : L’inflation favorise l’exportation de nos produits. En effet, l’inflation fait que la valeur de notre monnaie se déprécie face aux autres monnaies et donc cela coute moins chère aux importateurs étrangers d’acheter nos produits. L’inflation dynamise donc l’activité économique de notre pays et créée à terme de nouveaux emplois afin de répondre à la demande supplémentaire.

A l’inverse, l’inflation est néfaste pour les importateurs qui paieront plus chère pour importer les produits étrangers du fait de la dépréciation de la monnaie face aux devises étrangères.  Si un pays à une forte dépendance énergétique envers l’extérieur, alors l’inflation aura pour effet de lui augmenter sa facture énergétique.

– Signe d’une bonne santé économique d’un pays : L’inflation en soit n’est pas mauvaise car elle est signe de croissance économique. Toutefois, cette inflation doit être modérée et ne pas dépasser le taux de croissance du PIB. Le taux de croissance réel d’un pays se calcul de la manière suivante : taux de croissance du PIB – Taux de croissance de l’inflation

Si le taux d’inflation est supérieur au taux de croissance du PIB, alors l’économie réelle est en récession.

– Favorise les détenteurs d’actifs : L’inflation accroit la valeur de votre bien immobilier. En effet, s’il y a hausse des prix, celle-ci se généralise à l’ensemble des biens et services et la valeur de votre bien immobilier sera donc plus importante. Pour les autres types d’actifs, le principe est le même.

A l’inverse, les investisseurs paieront eux plus chère pour acquérir un bien ou un actif.

Plus d’information:

 

L’inflation
Noté cette article