Qui traite sur le Forex ?

Depuis les années 2000, le Forex ne cesse de se développer. Le volume de transactions journalier du Forex est passé de 1420 milliards de dollars en 2001 à 4000 milliards aujourd’hui. Cet essor est du à la multiplication du nombre d’intervenants. Au départ, le Forex n’était pourtant qu’un marché interbancaire mais les avantages liés à ce marché ont attiré peu à peu de nouveaux acteurs.

Voici les différents acteurs que l’on retrouve aujourd’hui sur le Forex :

intervenants du forex

Les banques commerciales :

Ce sont les acteurs principaux sur le Forex avec environ 43% des transactions. Elles ont donc un impact très fort sur le marché des changes. Parmi les banques les plus actives sur ce marché, on retrouve la Deutsche Bank, UBS ou encore la Barclay’s. Dans la majorité des cas, les banques traitent pour le compte de leurs clients. Ces clients sont d’autres banques, des établissements financiers ou encore des particuliers. Les banques traitent également pour leur compte propre à des fins spéculatives mais cette part reste minime par rapport au total des transactions.

Les banques centrales :

Parmi les principales, on retrouve la banque centrale américaine (FED), la banque centrale européenne (BCE), la banque d’Angleterre (BoE) et la banque du Japon (BoJ). Bien que leur part dans le total des transactions soit faible par rapport à d’autres acteurs, elles jouent un rôle prépondérant et influence considérablement l’évolution des différents taux de change. En effet, les banques centrales sont en charge de la politique monétaire de leur pays. Elles décident des taux d’intérêts dans la zone concernée mais peuvent également réaliser des opérations d’open Market. Leurs interventions ont pour but de gérer les réserves de change mais peuvent également intervenir pour stabiliser une devise, notamment en temps de crise. Les banques centrales représentent environ 8% des transactions.

Les investisseurs institutionnels :

Ce sont majoritairement les fonds de pensions, les hedges funds ou encore les compagnies d’assurance. Ces institutions financières ont d’importantes ressources, leur poids dans le total des transactions ne cesse de croître. Aujourd’hui, on estime qu’ils représentent environ 30% des transactions et on peut estimer que dans quelques années, ils deviendront les acteurs numéro 1 du marché des changes. Pour les fonds d’investissements, le Forex est essentiellement utilisé à des fins spéculatives mais peut également servir à couvrir des investissements sur d’autres classes d’actifs. C’est notamment le cas des compagnies d’assurance qui doivent limiter leur exposition au risque de part leur secteur d’activité.

Les entreprises multinationales :

La majorité des grandes entreprises interviennent aujourd’hui sur le Forex. Ce marché leur permet de se couvrir contre le risque de change. En effet, les entreprises ont des clients dans le monde entier et doivent donc faire du commerce dans des devises étrangères. Ces entreprises interviennent le plus souvent sur le marché à terme. Seules quelques opérations spéculatives amènent les entreprises à intervenir au comptant. Certaines entreprises disposent d’ailleurs de leur propre salle de marché. Les entreprises multinationales représentent environ 17% des transactions.

Les particuliers :

De plus en plus de particuliers sont intéressés par le marché des changes dans une optique purement spéculative. On estime que l’activité des particuliers croit d’environ 30% par an depuis 2000. Toutefois, leur part dans le total des transactions est minime et représente aujourd’hui environ 2%. Les particuliers ne traitent pas directement sur le marché des changes mais par l’intermédiaire des plateformes de trading des brokers. Ces brokers sont clients des grandes banques qui leur donnent accès au marché interbancaire et donc à la liquidité. Les mécanismes de transmission d’ordre varient selon le type de broker.

 

Plus d’informations:

Les différents intervenants sur le Forex
Noté cette article