Pour réussir sur le Forex :

Appliquez le money management.

Savoir sortir perdant d’un trade: c’est la première chose que tout le monde explique. Mais ce n’est pas ça en fait! C’est savoir laisser votre Stop Loss s’exécuter!

Pas d’annulation d’ordre, pas de déplacement… Non non…

Votre Trade est carré:

– Vous entrez à un niveau.

– Votre Stop est à un autre niveau

– Le montant de votre position est calculé en money management.

Mais tout cela est connu avant la passation du trade. Et vous vous y tenez.

Après, vous savez qu’il n’existe que deux fins possibles:

– On va au Stop Loss, vous perdez le montant de risque que vous vous étiez fixé.

– On va à l’objectif, Vous gagnez ce que vous saviez que vous alliez gagner.

Il est cependant conseillé de fonctionner en déplacement de Stop plutôt qu’en fixation d’objectif.

Pourquoi? Parce que vous bénéficierez de la quasi totalité du mouvement.

Le premier déplacement de Stop vous amènera le plus souvent très proche de votre prix d’entrée, et après vous savez que vous ne risquez plus rien, vous sortirez forcément gagnant du trade.

Reste à déplacer le Stop au bon endroit..

(Utilisez les derniers plus hauts et plus bas, ou toutes figures chartistes qui se dessineraient. Mais, n’oubliez pas de toujours ajouter ou retirer quelques pips (selon le sens du trade) et de tenir compte du spread.

Si vous traitez de cette façon, le stress du trading n’existe pas ou très peu. Vous espérez juste de ne pas voir le Stop s’exécuter (après que vous l’ayez déplaçé plusieurs fois déjà si vous êtes dans le bon sens), mais vous connaissez les risques ou le manque à gagner durant toute la durée de portée du trade.

Commencez en démo par appliquer ce qui est dit, et après, lancez vous!

Forex Journées noires… :

Vous rencontrerez des journées où peut importe ce que vous faites, peu importe le sens, vous avez toujours faux. Vous commencez Long, ca baisse… Vous changez alors de sens, ca remonte… A croire que le marché le fait exprès.

Il ne faut pas insister sur ces journées là.

Le mieux à faire est simplement d’arrêter de traiter sur cette journée.

Rangez votre “besoin d’être sur le marché” dans votre poche.

Et ne vous inquiétez pas, le marché sera là demain avec toujours autant d’opportunités de trades.

Les erreurs à ne jamais commettre sur le Forex :

On pourrait en lister un grand nombre, mais si vous appliquez bien ce qui a été dit plus haut, il n’en reste plus que trois:

– Vouloir rattraper une perte. J’entends par là, augmenter le risque dans le calcul de la position en money management. Le Trading demande de la rigueur. Nombreux sont les traders qui vous diront que plus dur n’est pas de trouver une stratégie de trading mais de s’y tenir. Vous gagnerez de l’argent si vous restez discipliné dans votre stratégie de trading mais pour cela, il faut savoir contrôler ses émotions.

– Voler le marché de quelques pips sur une entrée sans conviction et surtout sans stop. Si vous ne voyez rien à traiter, ne traitez rien. Les paramètres qui font que vous entrez normalement dans le marché apparaîtront bientôt, ne vous en faites pas. Pas de “Besoin” d’être forcément en position.

– Parler de ce que vous gagnez ou perdez. Cela ne regarde que vous. Parler de ses gains est certes très flatteur pour votre égo mais cela vous poussera à terme à prendre des risques pour montrer à vos amis, vos proches que vous êtes capables de faire de la performance. Ne divulguez pas non plus les montants de position que vous traitez.

En revanche, diffusez vos idées de trade, vos analyses, vos commentaires… Tout le reste de votre FOREX.

Vous verrez qu’avoir d’autres visions sur un trade peut être très bénéfique et vous aidera à améliorer votre stratégie de trading.

Quelle unité de temps choisir pour trader sur le Forex :

Tous les “Timeframes” sont bons pour traiter mais sachez deux choses:

– plus vous traiterez, plus votre Broker se frottera les mains. Il n’espère pas du tout que vous perdiez, bien au contraire (mise à part pour les quelques brokers qui jouent contre le client). Il se rémunère sur le spread, donc plus vous passez de trades, plus vous lui faites gagner d’argent car lui a de meilleurs spreads en banque.

– Un timeframe trop grand (journalier par exemple), implique des écarts jusqu’au stop plus important, donc des montants de positions plus petits si on garde le même risque. (Inversement pour les trades à la minute)

Il faut donc ajuster le risque par rapport au Timeframe utilisée.

Vous devez utiliser le timeframe qui convient le mieux à votre profil. Si vous savez que vous allez passer la journée à trader, et que vous allez faire pleins d’aller retour, obtez pour du 1,2,,5,10 ou 15 min.

En revanche, si vous savez que vous ne pourrez visualiser vos trades que 1 ou 2 fois dans la journée,

obtez pour du 30 min, 1h, 2h, 3h, voir même du 4h.

Et si vous traitez sur du Long Terme, utilisez alors l’affichage en journalier.

Faut il diversifier son portefeuille sur le Forex :

La réponse n’est pas évidente. Certains diront que oui, d’autres non.

Un ancien Trader m’a dit qu’il était préférable de se fixer seulement sur une (ou quelques) paires de devises. En l’occurrence, celui ci ne traitait que sur le deutschmark, à l’époque.

J’ai donc essayé les deux méthodes en démo pour voir les résultats: il s’avère que lorsque que l’on traite diversifié sur le Forex, on se retrouve soit quasiment tout bon, soit quasiment tout faux.

Pourquoi? A cause des corrélations entre les paires de devises et des opérations d’arbitrages qui sont réalisées par les institutionnels.

(problème qui est en fait un peu le même sur la bourse, puisque lorsque la bourse baisse, aucune de vos actions n’y échappent dans la plupart des cas)

La bonne méthode est de rester en position tant que les signaux ne changent pas de sens. Vous espérez alors que la correction ne chamboulera pas tout le graphique…

Dernier petit détail: ne changez pas de timeframe. Si vos positions ont été prises sur du 2h, restez en 2h.

Plus d’informations sur le forex:

 

Les bases du Trading pour réusssir
Noté cette article