Qu’est ce qu’un gap ?

Les gaps sont du à un nombre important de transactions ou d’ordres qui vont dans le même sens entre la clôture d’un chandelier et le chandelier suivant, entraînant un gap baissier ou haussier. Il existe deux types de Gap:

– Un Gap ascendant apparaît lorsque le prix d’ouverture d’un chandelier est supérieur au cours de clôture du chandelier précédent. Pour exemple, voici deux gaps haussiers sur le graphique ci dessous:

– Un Gap descendant apparaît lorsque le prix d’ouverture d’un chandelier est inférieur au cours de clôture du chandelier précédent. Pour exemple, voici deux gaps baissiers sur le graphique ci dessous:

Sur le Forex, il arrive très souvent qu’un gap apparaisse à l’ouverture le dimanche soir, mais les raisons du gap sont propre au Forex. Pourquoi plus spécialement à l’ouverture du marché? Parce que le marché reste ouvert le week end. Ce sont les brokers (ou Market Maker) qui stoppent les cotations le vendredi soir mais les banques elles peuvent continuer à traiter ce qui entraîne la formation de gaps. Les gaps sont donc prévisibles sur le Forex. Seuls ceux qui auront garder leur position durant le weekend pourront profiter (si le gap est dans le bon sens) du mouvement provoqué par le gap.

En bourse, les choses sont différentes. En effet, le marché ferme tous les soirs à 17h30 (pour le CAC40), et on peut donc voir des gaps se former d’un jour sur l’autre, quelque soit le jour. Ce sont les ordres passés durant le fixing qui provoquent les gaps en bourse.

On peut donc dire que la majorité des gaps sont des gaps d’ouverture sur le Forex, bien qu’il soit possible d’en voir en journée, la plupart du temps au moment d’annonces de nouvelles économiques importantes. En effet, seules les annonces économiques importantes peuvent provoquer de tels écarts de cotation et donc un gap.

Le reste du temps, le cours d’ouverture du chandelier sera quasiment le même que le cours de clôture du chandelier précédent.

 

Trader les gaps :

Il existe plusieurs façons de traiter après un Gap. On peut traiter la correction. En effet, la plupart du temps, les gaps sont comblés, c’est à dire qu’après le gap, le cours revient vers le cours de clôture du chandelier qui a précédé le gap. Le gap peut être comblé sur le chandelier sur lequel intervient le gap mais aussi sur les chandeliers suivants. Il faut savoir que la majorité des gaps sont comblés. La difficulté réside dans le placement des stops de protection. Deux cas de figure peuvent intervenir si le gap est comblé :

Gap comblé sur le chandelier du gap
Gap comblé sur les chandeliers suivants le gap

Bien que les gaps soit la plupart du temps comblé, il est difficile de jouer les comblements de gap. En effet, celui çi peut être comblé après un ou plusieurs chandeliers ou tout simplement ne jamais être comblé. Nous conseillons donc de ne pas entrer dans le sens opposé du gap.

Une autre technique consiste à attendre que la correction se fasse (gap comblé), puis de rentrer dans le sens du Gap au dépassement du dernier plus haut (inversement, plus bas) du chandelier d’ouverture, selon le Timeframe utilisé. Plus le gap est important, plus la probabilité que le mouvement se poursuive dans le sens du gap est importante après que la gap ait été comblé. Le problème étant toujours dans le placement des stops de protection qui peut s’avérer délicat. On est alors souvent obligés de mettre des stops assez éloignés. Toutefois, le cours de clôture précédant le gap est souvent un bon support en cas de rechute, mais aussi dans le cas inverse, c’est une grosse résistance en cas de rebond a la hausse des cours.

 

Etude sur les gaps :

Voici une étude réalisée sur les gaps entre 2000 et 2010 en journalier. Elle fait apparaître le nombre de gaps haussiers et baissiers qui ont été comblés sur la période. L’étude à été mené sur les gaps supérieurs à 20 pips pour plus de pertinence. Les résultats sont les suivants :

Voici maintenant le pourcentage de gaps comblés en J (C’est à dire le jour ou le gap est intervenu) sur chaque parité, ainsi qu’en J+1 et J+2.

Les résultats sont impressionnants. Environ 80% des gaps sont comblés sur le Forex en J+2. Ce sont bien évidemment les parités les plus volatiles qui ont le pourcentage le plus élevé. Cette statistique traduit de l’importance que le gap soit comblé avant que le mouvement ne se poursuive. Le moment ou le gap est comblé est d’ailleurs une bonne opportunité pour rentrer dans le sens du gap (pour ceux qui voudraient traiter les gaps). On peut également noter que la différence de pourcentage entre J+1 et J+2 est minime. Il n’est donc pas intéressant de jouer le gap en J+2.

On peut également remarquer que les gaps haussiers sont comblés plus souvent que les gaps baissiers. C’est surement la psychologie qui rentre en compte. Comme en bourse, les investisseurs se disent toujours qu’un mouvement de baisse sera plus rapide qu’un mouvement de hausse. Donc lorsqu’un gap baissier intervient, les investisseurs croient davantage en la poursuite du mouvement qu’au comblement du gap dans l’immédiat.

 

Présentations des gaps en vidéo:

En savoir plus sur le forex:

 

Les Gaps (Haussiers et Baissiers)
Noté cette article