Gagner des dizaines de pips en quelques minutes ou même secondes… Sans doute est ce la raison qui vous a fait cliquer sur cette rubrique.  Je préfère vous le dire tout de suite, il n’y a pas de stratégie miracle pour trader les news. C’est à vous d’établir votre propre stratégie selon votre aversion au risque. Trader les news est très risqué mais peut se montrer très lucratif…

 

Quelles nouvelles économiques (News) traiter sur le Forex ?

Presque tous les jours, il y a une, voire même plusieurs news qui tombent. Pas besoin de se faire du souci si vous en loupez une. Leurs annonces officielles interviendront à toute heure de la journée selon le pays concerné par la news. Une news impactera toutes les paires de devises mais principalement les paires concernées. En effet, toutes les parités sont plus ou moins corrélés entre elles. Si par exemple l’annonce concerne un chiffre sur l’EUR, les parités contenant l’euro réagiront directement à la news. Si la news est bonne, l’euro va s’apprécier, l’EUR/USD va monter et donc le dollar va se déprécier. Ainsi, les autres parités contenant le dollar vont à leur tour intégré indirectement la news sur l’euro dans leur cours mais à moindre mesure. Si la news est sur le dollar, alors la quasi totalité des parités vont réagir directement à la news. En revanche, une news sur le CAD n’impactera que les parités contenant cette devise. En fait, plus la devise est présente sur un grand nombre de parités du Forex, plus l’impact sur l’ensemble des parités du Forex sera important. Chaque news n’a cependant pas le même impact. Vous pouvez consulter leur importance et les dates de publication des news dans notre rubrique « actualité – Calendrier économique ». Plus une news a de l’importance, plus elle aura un impact fort sur le marché.  Ces news concerneront divers rapports sur l’activité d’un pays. Ainsi il y a aura des news sur le taux de chômage, la balance commerciale, les ventes aux détails, les ventes de biens  durables, sur l’inflation, le PIB ou bien d’autres encore.

 

Les choses à savoir avant de traiter sur les news :

Si vous traitez les news, il y a quelques petits trucs à savoir :

Lorsqu’un chiffre est publié, c’est la différence entre les prévisions et ce qui est publié qui provoque des forts mouvements sur le marché. Si les prévisions sont identiques au chiffre publié, le marché ne réagira pas. En revanche, si les prévisions sont meilleures que le chiffre publié, la devise concernée s’appreciera. L’inverse est aussi vrai. Cela est vrai à court terme. A plus long terme, c’est le chiffre en lui-même qui est interprété. On ne le rapporte pas aux prévisions. Par exemple, si les chiffres du chômage sont mauvais malgré qu’ils soient meilleurs que les prévisions, le marché chutera sur le long terme. L’économie réelle a donc alors un vrai impact sur une devise.

Avant chaque grande annonce, vous remarquerez que le marché stagne. On dit qu’il est en phase d’attente. Il attend que la nouvelle tombe pour prendre une direction. Il existe une règle. Plus le marché est calme avant une annonce, plus la publication de la news aura un impact fort sur les cours.

On achète la rumeur et on vend la nouvelle. Tous les marchés sont en effet des marchés d’anticipations. Les acteurs cherchent à prédire le futur. C’est pour cette raison que lorsque les chiffres publiés sont conformes aux attentes, le marché ne bouge pas. La nouvelle est déjà intégrée dans les cours.

Quels sont les risques en traitant les nouvelles économiques ?

Savoir traiter une news est une chose mais en pratique, quels sont les risques ?

Le slippage : C’est le fait de ne pas se faire exécuter son ordre au prix demandé, à un prix qui vous est désavantageux. Comme vous le savez déjà (ayant lu la partie débutant), un ordre stop vous permet de placer un ordre d’entrée sur le marché à un cours supérieur (dans le cas d’un buy stop) ou inférieur (dans le cas d’un sell stop) au cours spot. Lorsque les cours évoluent normalement, il n’y a aucun problème, vous serez exécuté au prix demandé. Le problème avec les news, c’est qu’elles créent de grands mouvements brutaux pouvant aller jusqu’à 50 pips en quelques secondes. Il y a donc une forte volatitlié sur le marché à ce moment la. La volatilité augmentant, les brokers vont augmenter leurs spreads. Ainsi, l’élargissement du spread peut faire que votre cours d’éxécution sera différent (à votre désavantage) du prix que vous aviez demandé. Prenons un exemple. Vous anticipez une mauvaise nouvelle sur les US mais vous n’etes pas sur de vous. L’EUR/USD cote alors 1.4010. Pour profiter de la hausse dans le cas ou la nouvelle serait mauvaise comme vous l’aviez prévu, vous décidez de placer un ordre stop à 1.4020. La nouvelle tombe, le chiffre est en effet très mauvais. L’EUR/USD prend 60 pips d’un coup car tout le monde achète de l’euro. Vous regardez votre cours d’exécution et la surprise, il est à 1.4025 !!! Scandale !! et bien non !! Votre stop a bien été atteint mais au moment au votre stop a été atteint, le spread n’était plus de 2 pips mais de 15 pips… Plus la news est importante, plus l’élargissement du spread sera important. Cet élargissement se fait juste avant et pendant la news. Votre buy stop est bien atteint mais le broker va executer votre ordre au cours de son ask. Pour résumé, si votre ordre est touché au moment ou le spread est élargi, vous subirez alors le risque de slippage. Le slippage devrait donc apparaître normalement uniquement chez les brokers en spreads variables. Mais chez les markets makers aussi, il peut y avoir du slippage. En effet, entre le moment ou vous cliquez pour passer votre ordre, et le moment ou votre ordre est transmis au marché, il y a un petit laps de temps très court qui peut conduire au fait que vous ne serez pas éxécuté au prix que vous aviez demandé, la volatilité étant très importante au moment d’une news. Toutefois, le slippage chez les market makers (spreads fixes) ne pourra intervenir que si votre ordre est au marché. Si vous placez un ordre stop, étant donné que les spreads sont fixes et votre ordre garanti (comme chez tous les brokers), le risque de slippage est quasiment nul.

Ordres gelés : Avant l’annonce d’une news, certains brokers ne vous permettront plus de passer des ordres. En bourse, c’est aussi le cas sur les options et warrants. Le market maker se retire tout simplement de la cote. C’est généralement le cas chez les brokers qui proposent des spreads fixes. En effet, lors d’une annonce, le spread est énorme. Si le broker ne se retirait pas du marché, il perdrait alors beaucoup d’argent étant donné que lui proposerait des spread fixes (très petit). Vous ne pourrez donc pas trader la news. Scandale !! et bien oui!!

Spreads : Chez les brokers qui ne garantissent pas de spreads fixes, les spreads vont être élargis avant et pendant l’annonce d’une news. Plus cette news sera importante, plus le spreads sera grand. Cette mécanique est du au fait que la volatilité augmente fortement au moment d’une news. Ainsi, chez certains brokers, sur une news très importante telle que le chômage US par exemple, vous pourrez voir des spreads de 15 pips sur l’EUR/USD ou le GPB/USD. Mieux vaut que le mouvement soit fort par la suite, car dès l’entrée en position, vous êtes en perte de 15 pips si votre ordre est au marché. Il ne faut pas oublier également le risque de slippage…

Volatilité : Prendre position juste avant une annonce est possible mais cela est très très risqué !! Si cela part dans le mauvais sens (ce qui est souvent le cas), vos pertes peuvent être très grandes surtout si en plus vous avez utilisé un levier important. Il y a parfois des mouvements de 50 à 100 pips en quelques minutes sur les news les plus importantes. La ce n’est pas une main que vous perdez mais les deux jambes !!  Autant aller jouer au casino, pariez sur rouge ou noir !! De plus, même en ayant raison, il est possible de perdre du fait de la volatilité. Il arrive très souvent sur une news que le cours parte dans un sens plus finalement parte dans l’autre sens. Cela est du fait du grand nombres d’acheteurs et de vendeurs qui se confrontent au même moment. Ainsi, il peut arriver de prendre position à la hausse, puis voyant un bref instant que le cours se met à baisser (perte de 20 pips en quelques secondes), pris de panique, vous coupez votre position. Finalement, le cours repart à la hausse et vous auriez pu être gagnant. La volatilité vous a fait perdre. Il peut également arriver le cas inverse. Le cours chute, vous entrez en position short, puis finalement ce sont les acheteurs qui prennent le dessus. Il faut savoir couper sa position en perte à ce moment la et ne pas s’obstiner. Je vous conseillerais donc si vous traiter les news avec des ordres stops, de placer un stop loss en attente pour chaque position. Ainsi, votre décision ne sera pas prise dans la précipitation (ce qui est souvent source de mauvaises décisions).

 

Conclusion :

Si cette partie vous a fait peur, alors mon but est atteint. Trader les news peut certes vous rapporter beaucoup d’argent mais il peut surtout vous en faire perdre. Il ne faut pas jouer toutes les news. Personnellement je déconseille de jouer les news trop importantes qui peuvent entrainer des variations énormes. Le risque est trop important. Apres, à chacun de trouver sa méthode selon son profil. Si vous êtes joueur, placer deux ordres stops, un à la hausse et l’autre à la baisse pour pouvoir profiter du mouvement quelque soit le sens (mais cette solution n’est pas toujours possible; certains brokers interdisent l’encadrement du prix). Pour les autres, je vous conseille de prendre position après l’annonce dans un sens ou dans l’autre selon les chiffres publiés. Si les chiffres sont bons, alors rentrez long pour pouvoir profiter du potentiel de hausse restant et ainsi jouer la tendance.

En savoir plus sur le forex:

 

Trader les News
Noté cette article