Vivre du Trading, devenir un Trader indépendant, c’est aujourd’hui devenu un objectif pour de nombreux traders particuliers. Vu de loin, devenir trader semble facile à atteindre; Un PC, une stratégie gagnante, et… Et puis c’est tout… Et NON! Devenir trader indépendant n’est pas chose facile! On ne s’invente pas trader indépendant du jour au lendemain! Pourquoi? Car de nombreux paramètres entrent en jeu. Voyons cela ensemble :

 

Votre stratégie gagnante :

Une stratégie est dite gagnante lorsqu’elle a été testée sur de nombreux mois et que ses résultats sont positifs. Une stratégie n’est jamais définitive et peut être modifiée en fonction des conditions de marché. En effet, il ne faut pas oublier que les conditions de marché évoluent en permanence. Un coup les stratégies de tendance sont gagnantes; Le coup suivant, il aurait mieux fallu traiter la contre-tendance… Vous ne pouvez donc pas vous improviser Trader indépendant sans un stratégie gagnante dans toutes les conditions de marché.

Gagnante, OK, mais de combien? Il faut bien avoir en tête que le trader indépendant vit des plus-values générées par son compte de trading. Pour répondre à cette question, il faut donc se pencher sur la notion de “Capital” et de “salaire espéré”.

Le capital, votre nouvel outil de travail :

En devenant trader indépendant, votre capital devient votre outil de trading. Il n’est donc pas question de perdre votre capital, vous perdriez votre travail… Le Trader indépendant doit donc protéger son capital, ne pas l’exposer à un risque trop élevé. Il doit pour cela appliquer un Money Management stricte et rigoureux, impliquant une faible utilisation de l’effet de levier. Cependant, un faible risque induit une faible rentabilité. Pour palier à ce problème, le trader indépendant doit donc avoir un capital initial important.

 

Salaire espéré d’un trader :

Le Trader indépendant doit pouvoir se verser mensuellement un salaire en fonction des objectifs qu’il s’est fixé. Chaque mois, il doit donc retirer de son compte de trading une partie de la plus-value générée par ses transactions du mois précédent. Il n’est pas question pour lui de laisser toute les plus-values sur son compte de trading, avec pour objectif de gagner encore plus sur le mois suivant. NON! Il doit par exemple retirer 50% de ses plus-values du mois et laisser les 50% restants sur son compte de trading afin de couvrir les potentielles moins-values des mois suivants.

 

Salaire Trader

Si sur le mois suivant, le trader génère de nouveau de la plus-value, il recommence l’opération (50%-50%). De ce fait, il continue chaque mois à se verser un salaire et à couvrir le risque de pertes futures. A terme, la couverture du risque sera suffisamment importante pour permettre au trader d’augmenter son salaire ou d’augmenter la taille de ses positions (En conservant le même risque! Le trader ne doit pas augmenter son effet de levier!).

Et si le trader fait de la moins-value sur un mois? La couverture du risque (50% des précédentes plus-values mises de côté, hors salaire) est présente. En revanche, un problème se pose si les 50% des précédentes plus-values ne permettent pas de couvrir la perte du mois… Le mois a vraiment été mauvais… A la fin de ce mois, vous ne pourrez donc ni vous verser de salaire, ni dégager de nouveaux fonds de couverture, et votre capital initial (outil de trading) sera entamé. La psychologie du trader est alors attaquée… Le mois suivant le trader devra forcément être positif pour tout d’abord combler le déficit de votre capital et espérer se verser à nouveau un salaire (+ couverture). Et oui! Tant que le capital est entamé, vous ne pouvez pas vous verser de salaire dessus. Ce serait utiliser votre outil de travail pour vivre (et donc puiser dans vos économies), et non la plus-value de votre outil de travail…

 

Exemple – En pratique :

Comme il a été dit dans les deux précédents points, le trader indépendant ne doit pas risquer son capital (donc ne pas utiliser trop d’effet de levier) et dégager suffisamment de plus-value avec sa stratégie pour se verser un salaire (50% de ses plus-values seulement, afin de garder de la plus-value en couverture).

Exemple : un trader souhaite vivre de son trading. Il pense pouvoir dégager 2’000€ de salaire chaque mois (ce qui n’est pas énorme dans cet exemple pour l’activité de trader). En tenant compte de la couverture, le trader devra donc dégager 4’000€ de plus-values chaque mois (2’000€ des plus-value du mois précédent seront laissées sur le compte de trading afin de couvrir les potentiels mois perdants). Pour sécuriser son trading et ne pas utiliser trop d’effet de levier, le trader va fixer que sa plus-value mensuelle représentera environ 5% de son capital par mois. Pour réussir à dégager 4’000€ de plus-values, le trader doit donc avoir initialement un capital de 80’000€ (4000 * 100 / 5).

Ceci n’est qu’un exemple! En effet, il est possible d’espérer de sa stratégie une rentabilité supérieure à 5% du capital par mois, mais non sans augmentation du risque!

Faites vos calculs…; Augmentez votre salaire ou augmentez la couverture, modifiez l’espérance de gain de votre stratégie… Dans tous les cas, le capital nécessaire au bon lancement de cette nouvelle activité professionnelle requiert un gros capital.

 

Dépôt initial insuffisant… – Alternatives :

Nous avons vu précédemment que pour devenir trader indépendant, il était nécessaire d’avoir un capital initial important. Tout le monde ne peut pas sortir du jour au lendemain déposer une telle somme sur un compte de trading. Que faire?

 

Psychologie du trader

Il existe quelques alternatives au fait de ne pas avoir assez de capital. Il vous est possible de créer un compte PAMM, sur lequel seront gérés des comptes tiers (comptes de vos amis, de vos proches…) et qui vous permettront de dégager des commissions sur la plus-value. Mais attention, vos nouveaux “clients” doivent avoir confiance en vous… En effet, si vous perdez un partie du capital global, vous perdez vos commissions de fin de mois (étant donné que les commissions sont généralement calculées sur la plus-value nette). D’autre part, faire de la moins-value génère des départs de clients et des “clients pas contents” (qu’il vous faudra gérer par la suite…).

Si vous ne disposez pas de clients qui pourraient potentiellement vous suivre dans votre nouvelle activité, il existe des “réseaux de gestionnaires de portefeuille” tels que “Zulutrade”. Vous y serait jugé à la performance et comparé aux autres “provider” – “fournisseurs de signaux”.

NB : ces alternatives n’ont pas que des avantages… Certes, vous traitez ne traiter pas avec votre argent (fonds de vos clients ou de votre famillle…), mais le stress de perdre est amplifié..

 

Gestion psychologique :

En devenant trader indépendant, votre trading devient le garant de votre salaire. Bon trading, bon salaire; Mauvais trading, pas de salaire! Le Trader ajoute à son trading un nouveau stress, celui de gagner pour vivre! Il vous faudra surmonter ce stress! Pour mieux appréhender ce stress, il convient d’inclure dès le départ à votre stratégie les mois perdants, et donc de la couverture sur les plus-values. Après quelques mois positifs et une couverture des pertes bien effectuée, ce nouveau stress devrait rapidement disparaître.

psychologie trader

 

Etapes à suivre pour devenir Trader indépendant :

Faut il tout plaquer du jour au lendemain (votre travail) pour devenir trader indépendant ? NON! En devenant trader indépendant, il ne faut pas oublier qu’un faux pas est fatal! (surtout si vous n’avez pas pris vos précautions – couverture, backtest de la stratégie…). Il est préférable d’essayer de se lancer en tant que trader indépendant en parallèle de votre activité professionnelle en cours. Certes, la question ne se pose pas si vous êtes sans activité professionnelle ou en transition; Mais vous ne devez pas pour autant vous jetter les deux pieds dans l’eau sans bouée de sauvetage.

éfère me répéter plutôt que certains partent dans le décor : TOUT doit être mesuré, anticipé et contrôlé! Les gains comme les pertes! Psychologiquement, les bonnes périodes comme les mauvaises! etc…

 

Horaires de travail du Trader indépendant :

Enfin et pour conclure, il ne faut pas oublier que l’activité de Trader indépendant requiert une grosse charge de travail. En effet, le trader ne doit pas seulement que passer des ordres sur le marché, il doit aussi suivre, analyser et anticiper les nouvelles économiques, mettre à jour ses analyses techniques (sur différentes unités de temps) afin de rendre sa stratégie gagnante et ne pas se laisser surprendre…

 

En savoir plus sur le forex:

Devenir Trader indépendant – Vivre du Trading
Noté cette article